CONTEXTE :

Les atouts et le charme de la Sèvre et de ses abords ont depuis longtemps permis le développement des activités humaines (habitat, travail), l’implantation de résidences de villégiature et ont attiré en nombre les promeneurs dominicaux.
Ces dernières années, les activités économiques ont laissé place aux logements ou à des équipements publics accentuant l’attractivité « touristique » de la Sèvre. Les facilités de déplacements et les aménagements du temps de travail ont également pour conséquence une augmentation de la fréquentation des sites de bords de Sèvre.
Ce développement a de nombreux impacts dont le développement d’une économie « touristique », une mise en valeur de la ville mais également une pression sur l’environnement fragile de la Sèvre, des nuisances pour les riverains et un coût pour la Ville.

L’enjeu retenu :

Le développement des aménagements, des animations et de la dimension économique, en bords de Sèvre, en veillant à :
renforcer la Sèvre comme un lieu de rencontres et de partages,
favoriser une offre diversifiée,

garantir la compatibilité des usages, économiques, de loisirs, sportifs, etc., en tenant compte des riverains et de l’environnement,
favoriser des animations complémentaires à l’offre actuelle, réparties tout au long de l’année,
favoriser la synergie avec les équipements structurants existants,
réaffirmer la vocation naturelle de la rive gauche,
renforcer et améliorer les sentiers existants : l’entretien, le jalonnement, l’animation, etc.,
développer le mobilier urbain de confort et de signalétique,
assurer l’accessibilité,
privilégier les activités respectueuses de l’environnement et donc plutôt non motorisées,
proposer une offre touristique de proximité, encadrée, maitrisée et respectueuse de l’histoire et du patrimoine de la Sèvre.

Les éléments non retenus :

L’installation d’aires de camping-car et/ou d’un camping dans le secteur de la Sèvre. Toutefois une étude est envisagée pour une installation ailleurs sur le territoire.
Le retour d’un bateau-lavoir n’est pas retenu car il est considéré comme une reconstitution artificielle.